Achat de consciences: Zahra Iyane Thiam répond à Thierno Alassane Sall

Thierno Alassane Sall, candidat déclaré à la présidentielle de 2019, dénonce « l’achat de parrainages » dont se livrerait le pouvoir. « 2 milliards de francs Cfa, accuse l’ancien ministre de l’Energie, sont mobilisés par le régime actuel pour acheter des parrains. »

« L’achat de consciences n’est pas perpétré par un régime mais plutôt par des individus. Et, ces individus peuvent être de tous bords qu’ils soient de la majorité, de l’opposition ou des non alignés », réplique Zahra Iyane Thiam de Benno bokk yakaar (Bby), interrogée par la Rfm. Pour notre part (majorité présidentielle), nous ne pouvons pas concevoir d’acheter la conscience des citoyens, si cela est possible parce que je ne le conçois pas. Si tant est que cela puisse être possible, nous de la majorité nous estimons qu’une fois qu’on achète un parrainage, on achètera un vote et on ne peut pas acheter la souveraineté populaire. »

Par conséquent, tranche le ministre conseiller du président de la République, « les seules armes que nous avons pour l’heure, c’est notre bilan. »

Seneweb.com

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok