Affaire Guédiawaye FC – Décision du TAS, Diamil Faye conteste et accuse un Camerounais

Le président de Jappo Association Diamil Faye conteste la décision du Tribunal Arbitrale Sport TAS et soutient que « la décision rendue par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) est bourrée d’incohérences. Face à la presse, ce jeudi au Foyer Hamo 4 de Guédiawaye, le président Diamil Faye estime que « le combat est loin d’être terminé ».
Selon le président de Jappo SA Diamil Faye, le TAS n’a fait que reproduire et confirmer la décision de la Chambre nationale de résolution des litiges de la fédération sénégalais de football (CNRL). Cette décision a tranché en faveur de l’association Guédiawaye pro au détriment de Jappo de Diamil Faye qui perd le combat devant le TAS.

Le président Diamil Faye estime que la décision rendue par le Tribunal arbitral du sport est bourré d’incohérence. En effet, « première incohérence, celui qui a jugé à Dakar, est venu en tant que témoin à Lausanne », explique Diamil Faye, qui souligne que « la personne concerné n’est d’autre que Amega, un ancien président de la commission juridique de la Caf ». Plus loin, il estime que « le Camerounais d’origine Amega a eu a siégé avec Saer Seck. Une situation qui a défavorisé le clan de Diamil ».

Diamil poursuit, sur la confirmation de la décision de la (CNRL), la rupture abusive du contrat par l’association et la supposée renonciation de Jappo: « je dirai que personne ne peux me démontrer que j’ai prononcé ce mot « renonce » à la CNRL, je poserai ma main au-dessus du Coran pour réfuter cette accusation qui n’est pas vraie. Donc je le confirme haut et fort, nous n’avons jamais renoncé à notre droit ».

Diamil Faye et les siens avertissent que le combat est loin d’avoir connu son épilogue. « Nous pouvons saisir le tribunal suisse, si on a envie, nous pouvons même aller devant les tribunaux compétent, ça veut dire que nous pouvons aller devant les tribunaux Sénégalais comme de la CEDEAO. Je peux vous assurer que le combat est loin d’être terminé », informe le président de Jappo SA.

Pour rappel, le TAS a rejeté l’intégralité des demandes de Diamil Faye et son groupe Jappo s.a au sujet de la gestion de Guédiawaye FC. Ainsi, le TAS a décidé de confirmer la décision de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL) de la Fédération Sénégalaise de Football.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok