Chantiers du Ter : Une dame apprend à conduire, dérape et tue le vigile

Encore un drame dans les chantiers du Train express régional (Ter) dans la banlieue de Dakar. Plus précisément au niveau de la centrale à béton située dans la commune de Dalifort. Sur place, Seckou Baldé, vigile de son état né en 1996, a été surpris dans sa guérite puis écrabouillé par un camion à béton malaxeur. Immatriculé 8182-TTD1, l’engin était conduit par la nommée Seynabou Th. née en 1990 qui, renseigne Les Échos, s’essayait à la manipulation de cette grosse cylindrée sous la supervision du chauffeur titulaire Modou Nd.

Alertés de la tragédie, les limiers du commissariat d’arrondissement de police se rendent sur les lieux, effectuent les constatations d’usage et activent les sapeurs-pompiers. Mais, écrit Les Échos, les soldats du feu ont eu toutes les difficultés du monde à ramasser les restes humains du vigile dont le corps a été littéralement broyé et dispersé par le camion à béton. Modou Nd. et Seynabou Th. ont été interpellés et présentés devant le parquet du tribunal de Pikine/Guédiawaye pour homicide involontaire par accident de la circulation routière.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok