Copa América : Le Brésil ressuscite sa tunique blanche

Le Brésil a dévoilé un nouveau maillot blanc qu’il portera lors de son premier match de Copa America en juin prochain. Une couleur qui rend hommage à son passé, mais considérée comme maudite depuis 1950.

Le Brésil a décidé de casser les codes. A deux mois du début de la Copa America 2019, organisée sur ses terres, la Seleçao a dévoilé mardi une nouvelle et superbe tunique blanche, qui sera portée par Neymar et ses camarades lors du match d’ouverture contre la Bolivie à Sao Paulo.

Vinicius

Si ce maillot reste le troisième dans la hiérarchie (le Brésil continuera d’évoluer en jaune, voire en bleu la plupart du temps), le retour du haut blanc est historique pour le quintuple champion du monde. Historique à deux titres: d’abord parce qu’il rend hommage à l’équipe de 1919, celle du premier sacre en Copa America, et qui jouait en blanc, et ensuite parce qu’il veut défier une « malédiction ».

Vinicius CBF – Vinicius
Le mauvais souvenir de 1950
En effet, c’est en blanc que la Seleçao a joué pendant plus de 30 ans, et qu’elle a connu sa pire désillusion: le fameux Maracanaço, le Brésil-Uruguay du 16 juillet 1950. Cette année-là, les Brésiliens pensaient remporter à domicile leur toute première Coupe du monde. Mais alors qu’un simple nul lors du dernier match (puisque cette édition se déroulait avec une poule finale de quatre équipes) leur suffisait pour être enfin sacrés, les hommes de Flavio Costa s’étaient inclinés devant près de 200.000 personnes au Maracana (2-1) face à la Céleste, faisant vivre au pays une véritable tragédie.

Abattu, le Brésil a donc décidé de faire table rase du passé, de jeter cette tunique maudite, et de jouer dès 1954 avec son célèbre maillot jaune, plus proche du drapeau. Pour ensuite se bâtir le palmarès que l’on connait, et ne plus revenir en arrière.

« Le Brésil a organisé la Copa America il y a 100 ans, et chez lui, il a appris au monde entier à respecter une chose: son maillot, explique le directeur du marketing de la CBF, Gilberto Ratto. Si nous louons aujourd’hui le jaune et le vert, nous devons également nous souvenir de celui qui a ouvert la voie à la consécration de notre équipe nationale. »

Le maillot jaune, lui, se veut également rétro avec un col polo, et honore l’équipe de 1989, elle aussi vainqueur de la Copa America sur son sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.