Coup de tonnerre : Cristiano Ronaldo accusé de vi0l aux États-Unis, Ronaldo rompt le silence

Cristiano Ronaldo visé par une plainte pour viol aux États-Unis

La plainte a été déposée par une Américaine de 34 ans au sujet de faits qui remonteraient à 2009.

Le témoignage a été publié vendredi soir par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. Dans les colonnes du magazine, Kathryn Mayorga, une Américaine de 34 ans, assure avoir été violée par le joueur de la Juventus Turin en 2009 dans un hôtel de Las Vegas, aux États-Unis. Des faits que la publication allemande avait déjà évoqué en avril 2017.

L’accusatrice affirme que Cristiano Ronaldo lui aurait versé 375 000 dollars (323 000 euros) pour acheter son silence. D’après son avocate, la jeune femme a lancé une procédure dans l’État américain du Nevada pour contester cet accord financier.

Un mec bien « à 99% »
Dans l’entretien accordé à Der Spiegel, Kathryn Mayorga précise avoir subi un viol anal, ajoutant que Cristiano Ronaldo se serait ensuite mis à genoux et lui aurait dit : « A 99%, je suis un mec bien. Je ne sais pas pour le 1% restant. »

En 2017, dans le cadre des révélations du Football Leaks, Ronaldo avait déjà été accusé de viol. Il avait évoqué une accusation « répugnante ».

Accusé de viol, Cristiano Ronaldo rompt le silence

Après les accusations de viol d’une Américaine de 34 ans, Cristiano Ronaldo a déclaré sur les réseaux sociaux que «c’est un mensonge» et qu’elle «veut devenir célèbre grâce à mon nom».

L’attaquant portugais de la Juventus Cristiano Ronaldo lors d’un direct sur Instagram a commenté les accusations de viol d’une Américaine de 34 ans qui a porté plainte contre lui le 28 septembre. L’extrait avec sa déclaration a été publié sur le compte Twitter de R1+.

«C’est un mensonge. Elle veut devenir célèbre grâce à mon nom. Ces situations font partie de mon travail», a déclaré le joueur de football.

Selon Reuters, les avocats de la star portugaise poursuivront le journal allemand Der Spiegel qui a publié la déclaration de Kathryn Mayorga.

Selon la jeune femme, Ronaldo l’aurait agressée sexuellement en 2009 à Las Vegas, avant d’acheter son silence moyennant la somme de 375.000 euros.

Ce scandale avait fait surface une première fois il y a un an et demi, mais le nom de Kathryn Mayorga n’est apparu que récemment. L’année dernière, Ronaldo avait qualifié cette révélation de «fiction journalistique», faisant savoir aux médias que le rapport sexuel avait été «consenti».
Cependant, d’après l’avocat de Kathryn Mayorga, ils possèderaient un document contestant la version de Cristiano Ronaldo, et affirmant que la victime avait dit «non» et «stop» à plusieurs reprises.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok