Intelligence économique – L’expert Cheikh Mbacké Sène plaide pour la création d’un fonds étatique pour la sécurisation des secteurs clefs comme le pétrole et le gaz…

Récemment porté à la tête de la commission préparatoire du futur Centre International d’Analyse économique (CIAE), l’expert sénégalais en Communication- Veilles stratégique et intelligence économique Cheikh Mbacké Sène a déclaré, au sortir d’une rencontre avec un Think Tank africain, qu'”un pays prédisposé à l’émergence comme le Sénégal parce que pétrolier et gazier doit se doter de fonds d’investissement comme nouvel outil de protection des secteurs stratégique”.

“L’avenir économique du Sénégal dépendra de ses nouvelles ressources, mais aussi et avant tout en grande partie de la capacité du pays à mobiliser les force vives, à les intéresser et encadrer autour des secteurs stratégiques”, a-t-il déclaré. En phase avec la vision stratégique du Président Macky Sall sur l’orientation économique du Sénégal, Cheikh Mbacké Sène “magnifie la politique nationale sur le contenu local”. “Elle ouvre de très bonne perspectives pour l’économie nationale et la jeunesse, mais encore faudrait il qu’elle soit couvée dans une dynamique entrepreneuriale parfaite”, alerte-t-il.

Cheikh Mbacké Sène estime que “les secteurs stratégiques comme l’énergie dans sa globalité, l’agriculture, les technologies dont l’intelligence artificielle, la Health Tech, la recherche scientifique,… sont des secteurs d’avenir sur lesquels le Sénégal doit miser pour résoudre l’essentiel des ses problématiques et accomplir des avancées notables”. Et de préciser que “le lien de jonction des tous ces domaines, c’est la question de moyens”.

Pour résoudre cette équation, l’expert sénégalais invite l’Etat à mettre en place « un fonds destinés aux locaux et visant à stimuler, encourager et accompagner les projets innovants et à fort impact socioéconomique dans des secteurs stratégiques », tels que ceux susmentionnés. Non sans préciser que « ce fonds doit être différent du fonds spécial de soutien au secteur de l’Energie (FSE) ».

« La manne financière générée par le pétrole et le gaz devrait pouvoir aider à moyen et long termes renforcer ce fonds et servir à développe d’autres secteurs d’avenir comme Informatique, numérique et communication, Robotique, Santé et services à la personne, BTP, Commerce et distribution, Transports, /Maintenance et Industrie, Développement Durable et Environnement… », suggère-t-il pour conclure.

Zone contenant les pièces jointes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.