La police doit payer une énorme somme pour avoir tiré sur le pénis d’un homme

Un tribunal de Port Elizabeth en Afrique du Sud qui a statué sur le cas d’un homme qui avait été blessé par balle par un policier lors de l’arrestation violente de son frère, lui a octroyé 2 millions de rands (82 millions de francs CFA) de dommages et intérêts.

Il est également supposé que le règlement éventuel pourrait être plus proche de 3 millions de rands, car la police a également été condamnée à payer un intérêt de 10,25% par an, rétroactif à 2013, ainsi que des frais de justice.

Avant de se voir attribuer le règlement, l’homme sud-africain âgé de 32 ans qui marche maintenant avec une béquille après la fusillade du 22 juillet 2013, a tenté de se suicider en prenant une surdose d’antidépresseurs de sa mère, qui est maintenant tenu à l’écart de sa portée.

Il a également été établi que l’homme qui souffrait de dépression après que sa petite amie avec qui il a vécu pendant 5 ans l’ait rejeté, a refusé de chercher de l’aide car il a déclaré que son rêve de fonder une famille avait été brisé.

L’avocat de la victime, Wilma Espag Van Der Bank, qui a demandé qu’il ne soit pas nommé pour protéger sa vie privée, a révélé qu’il avait reçu une balle lors de l’arrestation de son frère sous le chef de viol. Au cours du procès, il a raconté qu’un policier avait pointé une arme à feu sur sa poitrine et avait commencé à le pousser à l’aide de l’arme à feu, et l’avait frappé dans le pénis. La balle est sortie par son scrotum et s’est également cassé la jambe droite, selon un rapport médical.

La Haute Cour de Port Elizabeth, qui s’était prononcée en faveur de la police, avait rejeté sa demande epour dommages-intérêts en 2016. Cette décision a ensuite été annulée par l’ensemble des membres de la Haute Cour du Cap oriental à Makhanda, en novembre 2017.

Le règlement final a été approuvé à Port Elizabeth il y a quelques jours.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok