Le MEER traite l’opposition de nihilistes congénitaux…

L’opposition sénégalaise, aujourd’hui,  à la remorque de Khalifa Sall et de Karim Wade tente insidieusement d’embrigader le pays dans une sorte d’antithèse de notre actualité politique. C’est une véritable nuée de sauterelles animée d’une volonté manifeste de détourner l’opinion les questions cruciales qui, aujourd’hui, rythment le quotidien des Sénégalais. Considérant que le ciel s’éclaircit avec une panoplie de réalisations concrètes et que son excellence le Président MACKY SALL  gagne davantage la sympathie de ses concitoyens; des nihilistes congénitaux s’adonnent coûte que coûte à apporter un bémol aux éloges mêlés de congratulations que lui adresse le peuple Sénégalais. De ce fait, les envieux, les damnés politiques, voués aux gémonies par le peuple en sont peinés et enragés. Ce que les étudiants du MEER n’accepteront jamais.

Il serait bon de regarder dans le rétroviseur pour non seulement tourner en dérision ceux-là qui nous tympanisent avec des paroles frivoles, décousues et insignifiantes mais surtout les signifier que ceux qui trainent des casseroles sont mal placés pour donner des leçons.

En effet, ce serait une hérésie de confondre les marches de l’opposition d’alors et ce à quoi on assiste en ce temps-là. C’est-à-dire cet agrégat d’ouvriers et de mercenaires malléables conquis pour mettre du désordre. C’est un pool d’individus mercantilistes qui défend des malfaiteurs de la république. C’est indigne pour des hommes qui respirent la démocratie et aspirent de vivre dans un Etat de droit. Le règne de Wade, en sus d’être sabbatique, porte l’estampille d’un fiasco de malversation financière et de tentatives de corruption  comme en témoigne l’affaire Alex Ségura. Aussi il serait important de rompre le silence pour administrer un cours magistral à ces opposants qui ont jusque-là une idée peu limitée sur la nécessité d’une marche. On fait une marche pour défendre une république pour une cause noble. N’oublions pas ceci : Les marches d’avant l’alternance interpellaient la conscience collective des Sénégalais, sans aucune exception. L’ancien régime, à travers ses espiègleries et sa gourmandise, avait violé de façon flagrante en forçant une candidature non seulement irrecevable mais aussi invalide et anticonstitutionnelle. Sans compter les délégations spéciales qui ont coûté la vie à plusieurs Sénégalais à l’image de Malick Ba, pensée pieuse à notre camarade étudiant Mamadou Diop, abattu à la place de l’obélisque par le défunt régime. Autant de bavures que la raison ne saurait cautionner ont poussé le peuple à barrer la route à ces malfaiteurs de la république. Il y a un véritable fossé entre leurs illégitimes revendications et les nôtres qui furent légitimes. Aucun citoyen du pays ne s’associe aux revendications injustifiées et insensées.

L’actuel président est respectueux des principes sacrosaints sur lesquels s’adosse notre constitution. Ce dernier est irréprochable à tout point de vue.  Arrêtez les enfantillages et les mensonges fabriqués ! Le président de la république est en train d’éclore tous les grands projets de son plan, le PSE. Convaincus de l’adhésion et de la bénédiction du peuple sénégalais, ces défaitistes haineux tentent de vouer en échec, ce grand pas en avant. Mais nous, les étudiants républicains ne l’accepterons jamais, nous nous érigeons en sentinelle pour soutenir le Président pour le bonheur de tous les citoyens sénégalais.

Moussa SOW

Coordonnateur du MEER

XIBAARU
commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok