Le Pére de Fallou Séne envoie un message fort au meurtrier de son fils

C’est un vieil homme visiblement abattu que nous avons rencontré ce dimanche à Patar…abattu mais habité par une longanimité énorme. Entouré de toute sa famille et des habitants de la localité, Serigne Cheikh Abdoulaye Sène reconnaît que Mouhamed Fallou était un garçon sur qui il fondait le plus grand espoir de sa vie. C’est dit-il, cet espoir qui a été tué.   »Sa mère aussi portait beaucoup d’espoir sur lui. Il pouvait devenir Président de la République de ce pays. Il en avait l’ambition et le courage. Durant toutes ses études, jamais il n’a doublé une classe. Son cursus scolaire était irréprochable jusque-là  » dit-il, les yeux hagards comme s’il pensait à ce futur incertain subitement devenu impossible.

Parfois interrompu par son jeune frère, le malheureux père de famille poursuivra son discours comme s’il tenait véritablement à laisser un message particulier. Et là, il s’adresse à celui qui a tiré sur son Fallou.  » Même s’il l’avait fait exprès en tirant sur mon fils, et je ne crois pas qu’il l’ait fait exprès, je ne saurais lui en tenir rigueur. Il a certes ôté la vie à mon fils, mais je ne lui souhaite rien de mal. En fait, je pense que même lui aussi est une victime. Retenons juste ceci : c’est Dieu qui me l’avait donné. C’est Lui qui me l’a repris. C’est à Lui qu’il appartenait et non à moi…  »

Aux visiteurs venus des quatre coins du Sénégal pour compatir avec lui, Serigne Abdoulaye Sène adressera un message de gratitude. À ceux qui viennent lui promettre que le Président Macky Sall fera un geste, il répondra ceci :  » Même si les gens souhaitent que le Président nous soutiennent de quelque manière que ce soit, il ne le pourra pas à moins que Dieu ne le veuille. C’est Dieu qui décide de tout et c’est cela ma philosophie la plus constante.  »

En quittant la maison, Dakaractu se réjouira de rencontrer devant la porte de la maison des Sène, Serigne Habibou Mbacké, fils de Serigne Fallou Mbacké Khadim Rassoul, venu présenter ses condoléances et formuler des  prières.

commentaires
Loading...