.

.

.

.

.

Les propos de Aly Ngouille Ndiaye sur la décision de la cour suprême

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, s’est prononcé sur la controverse née de l’arrêté Ousmane Ngom (arrêté N°007580/MINT/SP du 20 juillet 2011).

Devant le « Jury du Dimanche », Aly Ngouille Ndiaye a précisé que cette décision de la Cour suprême ne peut, en aucun cas, empêcher le Préfet d’apprécier une demande d’autorisation de marche. « Je voulais dire ceci : arrêté Ousmane Ngom ou pas, le Préfet apprécie, à chaque fois qu’une sollicitation est faite, pour dire si oui ou non, on peut autoriser une marche dans un endroit bien précis, informe emedia. Qu’il y ait arrêté ministériel ou pas », a précisé le ministre qui reconnaît, tout de même, que le Préfet de Dakar ne peut plus, en l’espèce, invoquer « l’arrêté Ousmane Ngom pour motiver ses décisions ».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok