Lettre ouverte à Idrissa Seck : Grand frère !! Vous n’auriez jamais dû

Notre pays, le Sénégal, a été durement  touché et fortement secoué le 15 Mai  dernier  par la mort de  l’étudiant  Mouhamadou Fallou Sène tué par arme à feu  selon les premières informations fournies par une voix autorisée de la justice sénégalaise. Condoléances attristées à sa jeune épouse , à ce môme qui ne verra  pas le regard de son géniteur  et à ses familles ( biologique et communautaire) . Paradis céleste pour le  défunt.  Amen

Grand frère !!!!

Je vous  voyais  venir sans pour autant soupçonner que vous franchirez aussi facilement le rubicond. Votre stratégie politique  ne me semble nullement    prometteuse  pour quelqu’un qui a assumé pleinement  les plus hautes charges de la République.

Votre subconscient vous dit que tous les moyens sont à utiliser pourvu qu’ils vous permettent d’accéder au Palais en 2019. C’est ainsi qu’il faut comprendre votre promptitude à faire feu de tout bois par l’exploitation de tous les événements (magal, gamou et même tragédies nationales)  , à amplifier  la peur des Sénégalais et à jeter toujours  de l’huile sur le feu.
Dans l’exercice de ce  nouveau rôle , Grand frère, vous risquez le destin du marchand de sable condamné à la ruine au moindre coup de vent.

Vous appelez les  Sénégalais autour de valeurs mais vous passez le plus clair de votre temps à saper le moral de nos concitoyens ,  à dénigrer  des cibles bien choisies .

Vous avez fait le choix de vous attaquer à notre pays et à  ses plus grands symboles notamment l’armée, la gendarmerie et les forces de sécurité et de défense en général . Vous les avez qualifiées de  » peureuses par contamination » et pis encore vous avez osé ajouter que celui qui est constitutionnellement « leur chef suprême  est un assasin »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok