Menacé de mort : La sécurité du juge Demba Kandji toujours en question

Le premier président de la Cour d’appel,le juge Demba Kandji ne serait menacé de mort depuis qu’il a proclamé les résultats de l’élection présidentielle. L’Etat a mis à sa disposition un important dispositif sécuritaire pour veiller sur sa personne et sur sa famille.
Le quotidien l’AS a révélé que l’Etat a mis les bouchées doubles sur la sécurité du président de la Cour d’appel et président de la commission nationale de recensement des votes, le juge Demba Kandji. Ainsi, l’Etat a renforcé sa sécurité personnelle. Et même, son domicile à Thiénaba, découvre-t-on, a été encerclé par les gendarmes pour éviter une reprise de l’histoire dramatique, comme ce fut le cas avec Me Babacar Sèye, assassiné en 1993.

senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok