Pour maintenir son «Gouvernement» : Wade compte sur un dur à cuir

Bara Gaye, Abdoulaye Racine Kane, Doudou Wade, Woré Sarr et Tafsir Thioye et Bachir Diawara. Voici donc les 6 «majeurs» sur lesquels Wade compte s’appuyer pour étouffer dans l’œuf la rébellion qui prend forme dans sa formation politique.

Bara Gaye, l’homme à tout faire…

Choisi par Wade et son fils, Bara Gaye est le nouveau secrétaire général adjoint et, premier, dans l’ordre de préséance. Il assure le numéro 2 par procuration au profit de Karim Wade, nouveau secrétaire général adjoint chargé de l’Organisation, de la modernisation et de l’élaboration des stratégies politiques. Comme m’a conformé nos confrères du Quotidien, «Bara Gaye est l’un des plus en vue dans le combat pour la libération de Karim Wade. Tête de liste de la Coalition gagnante/Wattu senegaal à Pikine lors des Législatives de 2017, l’ancien patron de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl) était un peu en retrait après sa défaite dans son fief».

Des leviers sûrs…

Woré Sarr, Doudou Wade, Tafsir Thioye, Bachir Diawara et Abdoulaye Racine comme financier sont avec Bara Gaye, la horde de responsables qui rassure Wade.

D’ailleurs, pour faire capoter la fronde, Wade a rencontré, mardi la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) fidèles à son fils Karim Wade.

Au cours de l’audience, il a pris des mesures en destituant le Dr Cheikh Seck et le député Abdoul Aziz Diop, deux cadres du parti nommés dans le nouveau bureau mais qui ont préféré apporter leur soutien à Omar Sarr (démis de ses fonctions par Wade). Ainsi, Wade a demandé aux membres de la Fncl de lui trouver, dans les plus brefs délais, deux profils capables de prendre la place de ses frondeurs.

Un autre proche de Karim Wade a ouvert les hostilités contre Oumar Sarr et Cie. Invité de Rfm matin ce mercredi, Bachir Diawara, membre de la « Génération du Concret», proche collaborateur de Karim Wade n’accorde aucun crédit aux frondeurs.

«Ceux derniers parlent plus qu’ils n’agissent tandis qu’eux agissent plus qu’ils ne parlent», a-t-il déclaré. Magnifiant le dynamisme du mouvement des femmes et des jeunes de l’Ujtl qui œuvrent pour Karim Wade, Bachir est d’avis que seul Omar Sarr sait pourquoi il est allé répondre au dialogue national.

S’agissant de Karim Wade, il indique que l’ancien ministre d’Etat a apporté beaucoup de valeurs ajoutées dans le parti, car il a traversé trois années de dignité dans l’épreuve.
Senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.