Pourquoi la RDC est optimiste face à Ebola

La RDC est convaincue qu’elle arrêtera le virus Ebola.

En dépit d’un territoire vaste comme deux fois la France et un système de santé délabré, la République démocratique du Congo est convaincue qu’elle sera en mesure de contenir l’épidémie de la maladie à virus Ebola, qui a déjà fait 27 morts.

Un cas a été enregistré à Mbandaka, une ville peuplée d’un million d’habitants.

Il a fait craindre que la maladie ne se propage rapidement dans toute la ville, comme ce fut le cas en Afrique de l’Ouest, il y a quatre ans.

Cette flambée qui avait touché la Guinée, la Sierra-Leone et le Libéria avait fait plus de 11.000 morts.

Dr Jean-Jacques Muyembe fait partie des chercheurs qui ont identifié Ebola pour la première fois en 1976 en RDC, alors appelée Zaïre.

Il était surtout membre des équipes qui ont répondu à chacune des huit flambées d’Ebola dans le pays.

La maladie a même hérité son nom du cours d’eau où le patient zéro a été identifié.

Les zones affectées par l'épidémie
Image captionLes zones affectées par l’épidémie

“Je suis confiant car je pense que nous avons une très bonne expérience de cette maladie et nous allons arrêter cette épidémie le plus rapidement possible”, a-t-il déclaré à la BBC.

Toutes les flambées précédentes en RDC ont été relativement de petite ampleur.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la plus importante à ce jour, celle de 1976 portait sur 318 cas et avait fait 280 décès.

commentaires
Loading...