Refus de protection à Sonko: le Pastef charge Aly Ngouille Ndiaye

Ousmane Sonko avait déclaré lors de sa dernière conférence de presse avoir demandé par écrit au ministre de l’Intérieur d’assurer sa sécurité. “Une telle demande ne saurait être satisfaite à l’état actuel du processus électoral, au risque de créer une rupture de l’égalité des citoyens devant la loi”, avait répondu le ministre Aly Ngouille Ndiaye.

Les partisans d’Ousmane Sonko n’ont pas tardé à retourner la balle au ministre de l’Intérieur. Dans un communiqué, ils démontent les arguments d’Aly Ngouille Ndiaye avant de le prendre, lui et le Président Macky Sall, pour responsables de ce qui pourrait arriver à Sonko ou à sa famille.

« Monsieur le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a opposé hier matin (jeudi) une fin de non-recevoir à notre demande de protection et s’est empressé immédiatement de communiquer sa lettre-réponse à la presse », relèvent-ils dans le communiqué.

Pour eux, “l’argument de la rupture du traitement égalitaire ne tient pas la route, car nous n’avons pas fait cette demande de protection pour notre leader en tant que candidat mais en sa qualité de citoyen député, recevant quotidiennement des menaces de mort et qui a droit à l’assistance de la force publique”.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok