Titi : » Les raisons de mon come-back à Prince Arts »

Après son départ fracassant du label Prince Arts, Fatou Tine alias Titi commençait à se faire oublier des mélomanes. Dans un entretien accordé au quotidien « Le Témoin », l’artiste explique comment les retrouvailles avec Prince Arts ont vu le jour. (Extrait)

Titi :
Prince arts, c’est ma famille et dans toute famille, il y a souvent des incompréhensions qui peuvent surgir de temps à autre. Je préfère ne pas m’épancher sur le sujet, car c’est derrière nous et j’en ai parlé à satiété. il est vrai qu’il fallait mettre beaucoup de choses en place avant d’effectuer ce retour que je juge tout à fait naturel.

Cela m’a certes pris du temps, mais je n’étais pas restée les bras croisés. J’ai beaucoup travaillé durant ce laps de temps. Je n’ai aucun regret et je ne nourris aucun complexe d’avoir retrouvé le label qui m’a fait connaitre au grand public. Encore une fois, cela découle de la volonté de Dieu. Il était écrit quelque part qu’il arrivera un moment où nos chemins vont forcément se séparer. Personne n’y pouvait rien, car c’est la volonté de Dieu.

Je ne suis pas amnésique car au cours de cette rupture, j’ai fait énormément de choses. J’ai joué deux fois au Grand Théâtre, j’ai chanté et tourné pour l’organisation des Nations-Unies etc… C’est encore par l’entremise de Youssou Ndour que ces retrouvailles ont pu se faire. Dieu a toujours placé Youssou Ndour sur mon chemin et je ne cesserai jamais de le remercier. C’est lui qui m’a trouvée en Guinée, pour me faire revenir au bercail. C’est une personne qui me voue un énorme respect et je le lui rends bien. Je lui serai toujours reconnaissante. Toute petite, je rêvais de le côtoyer et grâce à Dieu, cela s’est réalisé et j’en suis toute heureuse.

Des personnes de bonne volonté comme Gaston Mbengue, Pa oumar et Mara Dieng ont aussi joué aux bons offices. C’est pourquoi tout s’est fait naturellement et sans beaucoup de bruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.