Un imam suspendu pour avoir dirigé la prière dans sa langue

Un imam guinéen a été récemment suspendu par la ligue Islamique de son pays, pour avoir dirigé la prière dans une langue autre que l’arabe. Les faits se sont déroulés le 31 mai dernier alors qu’une vidéo circulait en boucle sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, on voit l’imam Nanfo Ismaël Diaby devant un groupe de fidèles, tout en blanc, tenant dans une main un micro et dans l’autre le Coran, conduire la prière surérogatoire pendant le mois de ramadan en malinké.

Cette vidéo ayant fait le tour du monde a mis en rogne les autorités religieuses de la ville de Kankan, en République de Guinée. Sans faire appel, les autorités ont pris des sanctions sévères.

Dans un communiqué, la ligue islamique régionale de Guinée annonce que l’imam Nanfo Ismaël Diaby « est suspendu de toutes ses activités religieuses. « L’intéressé ne doit faire ni des prières, ni de prêches, ni d’interprétation du saint Coran dans aucune mosquée de la région administrative et des lieux de cérémonies religieuses de Kankan, jusqu’à nouvel ordre », précise la note.

La langue malinké est parlée dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest. « Serait-ce un péché de conduire une prière dans une langue alors que Dieu les comprends toutes ? », c’est l’interrogation de l’imam qui ne comprend guerre la sentence qui pèse contre lui.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.