Urgent : Ousmane MBENGUE fixé sur son sort encourt une peine de 6 mois ferme …

Urgent l’affaire Ousmane MBENGUE fixé sur son sort le 29 Mai prochain encourt une peine de 6 mois ferme

« Si quelqu’un comme Louis de Funès, Gohou ou Koutia lit ce commentaire, il saura que c’est une parodie », a soutenu Ousmane Mbengue qui, sur une question »

Ousmane Mbengue a comparu, ce lundi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour les faits de menace de mort, menace d’assassinat. Ses démêlés avec Dame Justice ont démarré suite à un commentaire qu’il a fait sur Facebook après le meurtre de Binta Camara à Tamba. Alors que tout le Sénégal était dans l’émoi à cause cet acte barbare, Ousmane Mbengue avait fait un commentaire sur les réseaux sociaux pour appeler à tuer les femmes.

A la barre, après avoir révélé qu’il a été condamné dans le passé pour menace, il a reconnu être l’auteur de ce commentaire. Se définissant comme un comédien, il a fait savoir que ce texte est une parodie qu’il avait faite pour détendre un peu l’atmosphère. « Je suis comédien, j’écris beaucoup. J’ai écrit ce texte pour plaisanter. Je ne savais pas que ce commentaire allait prendre une telle envergure. Je l’ai supprimé automatiquement 11 minutes après la publication », a fait savoir Ousmane Mbengue qui reconnait avoir commis une erreur de communication. Car, avoue-t-il, « je me suis rendu compte que ce n’était pas le moment de plaisanter ».

Dans le même sillage, il a fait savoir qu’il n’a aucun problème avec les femmes et n’a jamais eu l’intention de tuer. « J’ai écrit ce texte sous le coup de la plaisanterie. Mes amis d’enfance savent que je suis comique. Si quelqu’un comme Louis de Funès, Gohou ou Koutia lit ce commentaire, il saura que c’est une parodie », a soutenu Ousmane Mbengue qui, sur une question du juge, a refusé de revenir sur son passé.

Ousmane Mbengue encourt 6 mois de prison ferme

A la question du procureur de savoir s’il était chanceux en amour, Ousmane Mbengue préfère ne pas répondre. Toutefois, il a présenté ses excuses à toute la gent féminine. « Je demande pardon à toutes les femmes du monde parce que cela n’a jamais été mon intention de tuer une femme. Tout le monde sait que j’aime les femmes. Elles sont toutes mes amies. C’est juste une incompréhension », s’est amendé le prévenu qui a indiqué qu’il jouit de toutes ses facultés mentales.

Pour sa part, le maitre des poursuites a, dans son réquisitoire, indiqué qu’Ousmane Mbengue a pensé à ce qu’il a écrit et ce qu’il dit. « Je ne peux pas comprendre que tout le Sénégal soit dans l’émotion après ce qui s’est passé à Tamba et qu’il écrive ce genre de texte. C’est inadmissible », a relevé le procureur, avant de requérir 2 ans dont 6 mois ferme contre le prévenu dont le sort est suspendu à la décision du juge.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok