Vidéo-Adama Gaye : “A Kaolack, à 20 ans il fallait avoir un enfant, j’ai échappé…”

Adama Gaye fait une nouvelle sortie après sa libération. Cette fois-ci, il raconte l’époque où il était encore jeune et intéressé par la fête à Kaolack. Le journaliste explique comment ses études ont failli chambouler à cause des erreurs d’adolescence.

“Kaolack, c’était la ville de fête, c’était les night club, c’était la trade et c’était quelque chose d’extraordinaire parce que à l’époque, à 20 ans, il fallait avoir un enfant.”, révèle Adama. “Je n’ai pas été de ce cas, mais je pense que c’est de justesse que j’ai échappé…”, ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.