Yahya Jammeh Persona non grata aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont interdit lundi d’entrée sur leur territoire l’ancien président de Gambie Yahya Jammeh.

Il est accusé de corruption au cours de ses 22 ans de dictature dans son pays.

La même interdiction vise son épouse, Zineb Yahya Jammeh, et ses enfants, Mariam Jammeh et Muhammad Yahya Jammeh.

Leurs noms figurent en effet sur la liste noire américaine des dirigeants étrangers impliqués dans des faits de corruption à grande échelle

ou dans de graves violations des droits humains, selon un communiqué du département d’Etat américain.

Les Etats-Unis affirment être aux côtés du gouvernement de Gambie, de son peuple et de sa société civile, en vue de soutenir la transition démocratique.

La Gambie, a été dirigée sans partage pendant 22 ans par Yahya Jammeh jusqu’à sa défaite à la présidentielle fin 2016 face à Adama Barrow.

Jammeh est en exil depuis janvier 2017 en Guinée Equatoriale.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok